Projet d’Amélioration de l’Education de Base en Casamance

Objectif principal :

Améliorer le service public d’éducation en Casamance, afin de favoriser la cohésion sociale, la paix et la lutte contre les inégalités

Contexte :

Au Sénégal, à peine 6 enfants sur 10 sont scolarisés et la qualité de l’éducation n’est pas toujours au rendez-vous. La proportion d’enfants et de jeunes hors école est estimée à 1 498 286 soit 37% de la population en âge scolaire. Ce groupe est composé de 78% d’enfants/jeunes jamais scolarisés et de 22% de jeunes déscolarisés. La déscolarisation chez les filles est légèrement plus importante (10,4 %) que chez les garçons (9,1 %) dans la tranche 6-11 ans. Par contre, la tendance s’inverse chez les 12-16 ans. Le système éducatif sénégalais doit aller au-delà de l’éducation formelle et relever de «nouveaux défi s » : les Daaras, les écoles franco-arabes, les lieux de travail et d’apprentissage, les lieux de loisirs sont aussi des espaces que le système éducatif sénégalais doit prendre en charge.

Aide et Action développe des programmes pour que, au terme de leurs années en primaire, les enfants aient acquis les compétences de base. Dans les régions de Sedhiou et Ziguinchor, les classes sont surchargées. Elles sont, pour beaucoup, faites d’abris provisoires (24% des classes des écoles élémentaires publiques à Sedhiou et 41% à Ziguinchor). Ce pourcentage s’élève à 35% à Sedhiou pour l’enseignement secondaire et à 63% à Ziguinchor). L’environnement scolaire est marqué par les violences, particulièrement à l’égard des filles. Résultat : les apprentissages sont très faibles. Le taux de réussite au baccalauréat n’atteint que 29% à Ziguinchor et 26,37% à Sedhiou.

Projet :

Le projet vise à améliorer le service public d’éducation en Casamance, afin de favoriser la cohésion sociale, la paix et la lutte contre les inégalités et permettre un meilleur développement des compétences des élèves. En 2018, 7 nouvelles écoles ont été réceptionnées, 21 nouvelles classes sont en cours de construction. 60 écoles ont été équipées en matériel d’hygiène et d’assainissement. Enfin, 160 répétiteurs ont été formés pour assurer le soutien scolaire aux élèves des écoles primaires. 285 511 enfants (dont 47% de filles), 980 adultes (dont 42.8% de femmes), 5 424 enseignants et 140 écoles ont été concernés par nos activités.

Partenaire :

Agence Française de Développement (AFD), CGE, APE, ARD, CLEF, DEE/DPRE/DEMSG, IA, IEF, MEN, UCGE

Lieu du projet / Sénégal, région de Sedhiou et Ziguinchor
Région / Afrique, Sénégal
Domaine / Accès et qualité de l'éducation
Durée / 2015 - 2019
Le projet concerne / Les enfants et membres des communautés scolaires
Chef de projet /
Faire connaître ce projet