Apprendre pour Changer

Objectif principal :

Permettre aux femmes burkinabés d’accéder à l’autonomie financière en leur proposant des cours d’alphabétisation, des formations professionnelles et un accompagnement financier

Contexte :

2018 a été marquée par la dégradation de la situation sécuritaire dans le pays et la fermeture, en conséquence, de plus de 1300 écoles. 5000 enseignants ont abandonné leurs postes et plus de 500 000 enfants sont privés d’éducation. Par ailleurs, aucune accalmie n’a été observée sur le front social : les enseignants ont fait grève à plusieurs reprises. Les défis principaux pour les autorités restent le développement de l’enseignement technique et de la formation professionnelle et la promotion de l’emploi pour les jeunes diplômés, la formation des enseignants, l’amélioration de la qualité, de la pertinence et de l’efficacité des actions d’alphabétisation.

Projet :

Le projet Apprendre Pour Changer (APC) est le fruit de la collaboration entre Aide et Action et la Fondation l’Occitane. Il est une réponse à l’analphabétisme des femmes, à leur extrême pauvreté en milieu rural et à leur difficile accès aux facteurs de production. Depuis 2015, le projet vise à l’autonomisation des femmes membres de la Fédération NUNUNA dans les provinces de la Sissili et du Ziro au Burkina Faso. L’analphabétisme, et le difficile accès au crédit et à la terre pour les femmes constituent de véritables freins au développement de leurs activités. Difficile pour elles également d’apprécier la rentabilité de leurs activités et de choisir celle qui leur permettra d’améliorer leurs revenus. Certaines mènent des activités à perte sans le savoir.

D’où l’intérêt du projet APC qui combine alphabétisation, formation technique et accompagnement financier les femmes. Pour atteindre cet objectif, les principales activités prévues sont: information et sensibilisation ; organisation de sessions d’alphabétisation ; formation des femmes (formation technique, utilisation des technologies de l’information et de la communication dans la gestion financière, mise en place des outils de gestion organisationnelle) ; octroi de subventions pour la mise en œuvre d’activités génératrices de revenus.

En 2018, 122 apprenantes ont appris à lire, écrire et compter. Le taux de réussite aux sessions d’alphabétisation oscille entre 97% et 100%. 131 femmes ont participé à la mise en œuvre d’activités génératrices de revenus (étuvage de riz, apiculture, élevage) ; 33 femmes ont été formées à la production apicole ; 40 personnes ont été formées en comptabilité simplifiée, gestion de stock et marketing ; 20 personnes ont été formées à l’élevage de petit bétail ; 5 groupements féminins ont été appuyés et accompagnés techniquement et financièrement.

Partenaire :

Communes de Sapouy, Léo, Cassou et Gao, Direction provinciale de l’Éducation de la Sissili et du Ziro, Fédération NUNUNA, Fondation l’Occitane

Lieu du projet / Burkina Faso, Dans les provinces de la Sissili et du Ziro
Région / Afrique, Burkina Faso
Domaine / Education à la vie
Durée / 2015 - 2019
Le projet concerne / Les femmes
Chef de projet /
Faire connaître ce projet